Hong-Kong, rencontre entre la Chine et l'occident

Published on December 1 2013

Comme dans beaucoup d’autres pays dans le monde, vivre en Chine exige un visa. Nos trois premiers mois s'étant écoulés, nous sommes donc contraints de sortir du territoire chinois pour renouveler notre précieux visa. C'est l'occasion pour nous de visiter Hong-Kong. C'est la destination idéale pour tous les expatriés vivant en Chine : cette ville-pays n’est qu’à quelques heures de vol des grandes villes chinoises et l’on peut y séjourner sans visa.

Dès notre arrivée, nous avons constaté que nous étions bien dans un autre pays, les différences entre Hong-Kong et les grandes villes chinoises sont nombreuses.
Qui dit autre pays, dit autre monnaie, il nous a donc fallut échanger nos yuans contre des dollars Hongkongais. On ne parle pas le mandarin ici mais le cantonnais, la deuxième langue chinoise la plus parlée. Nos bases de mandarin ne nous étaient donc d’aucune utilité là-bas, en revanche quasiment tout le monde parle anglais.
L’influence occidentale, due au fait que Hong-Kong ai longtemps été une colonie britannique, est grande. Les bus à étage sont omniprésents et tout le monde roule à droite, ce qui est, d’ailleurs, un peu déroutant… Il faut veiller à bien regarder à droite et non à gauche avant de traverser.
Le niveau de vie est plus élevé qu'en Chine, même si certaines choses restent très bon marché : les appareils électroniques, les habits et les fast-foods, notre nourriture de base là-bas, il est très facile de trouver un bon café accompagné d’un croissant ou d’un muffin, ce qui n’est pas pour nous déplaire !
La ville est beaucoup plus ouverte et cosmopolite que les villes chinoise. Les occidentaux sont omniprésents, personne n'a ressenti le besoin de nous prendre en photo.
Enfin, il y a ici et là quelques détails qui confirment que nous ne sommes pas vraiment en Chine : les gens ne poussent pas dans les escalators ou les transports en commun, ils ne crachent pas, ne jettent rien par terre et fument assez peu dans la rue, les lois étant assez strictes sur ces choses-là…

Pour résumer, les cinq jours que nous avons passés là-bas ont été l’occasion d’un vrai dépaysement et de belles découvertes.

Hong-Kong, rencontre entre la Chine et l'occident
Hong-Kong, rencontre entre la Chine et l'occident
Hong-Kong, rencontre entre la Chine et l'occident
Hong-Kong, rencontre entre la Chine et l'occident
Hong-Kong, rencontre entre la Chine et l'occident
Hong-Kong, rencontre entre la Chine et l'occident
Hong-Kong, rencontre entre la Chine et l'occident

Published on #Voyages

Comment on this post